Stationnement payant des deux-roues : dans le Val-de-Marne, une “libération des trottoirs” pour certains, une “catastrophe” économique pour d’autres

M

La circulation des deux-roues électriques (Moto) est une nouvelle pratique massivement adoptée à Paris. Un changement aussi fondamental qu’il va de soi que la Mairie ait dû réagir.

Quel est le futur du moteur électrique ?

Dans le Val-de-Marne, certains propriétaires de deux-roues électriques ont trouvé une solution pour se garer gratuitement : payer chaque jour pour stationner sur une place publique. Une “libération des trottoirs” selon eux, qui entraîneraient une “catastrophe” économique pour les automobilistes qui préfèrent utiliser les places privées.

Quelles sont les inconvénients d’un projet de “stationnement paysant” ?

Dans le Val-de-Marne, les deux-roues électriques sont parmi les plus nombreux à utiliser le stationnement payant. Pour certains, cette libération est une “catastrophe” économique car elle augmente les prix du stationnement et diminue l’offre. D’autres voient cette mesure comme une “libération des trottoirs”, car elle permettra aux gens de voyager à vélo sans avoir à se soucier de la gêne causée par les voitures en stationnement payant.

Qui profite au niveau économique à la fin du stationnement payant au Val-de-Marne ?

Dans certaines villes du Val-de-Marne, les deux-roues ne pourront plus stationner gratuitement sur les trottoirs sous peine de payer une amende. Cette mesure a été annoncée par le maire de Mantes-la-Jolie, Yves Cochet, qui décrit cette nouvelle politique comme une “libération des trottoirs”. Selon lui, ce type de stationnement est essentiellement un problème écologique car il provoque la multiplication des véhicules et donc une augmentation des nuisances sonores. Pour certains d’entre eux, cette nouvelle “catastrophe” économique va entraîner la fermeture de leur commerce.

Pourra t-on revenir en arrière après avoir aboli le stationnement payant pour les de

Dans le Val-de-Marne, la mairesse de Levallois-Perret a annoncé, le 18 juillet dernier, la création d’un parking payant pour les deux-roues électriques. Selon elle, ce service permettra aux cyclistes de se libérer des trottoirs et d’utiliser les terres publiques sans faire obstacle aux voitures. La mairesse a cependant été rejetée par les automobilistes qui jugent cette initiative un “coup dur” pour eux. Certains estiment que cette mesure est une “catastrophe” économique car elle augmentera considérablement les prix des propriétés à Levallois-Perret.

Depuis le début de l’année, les trottoirs du centre-ville de Mantes-la-Jolie (Val-de-Marne) sont réservés aux motocyclistes électriques. Une initiative baptisée “libération des trottoirs” qui aurait pour but d’encourager la mobilité douce et verte. Malheureusement, cette mesure a été vivement critiquée par certains commerçants locaux qui accusent les autorités municipales de favoriser les motocyclistes électriques à détriment des voitures thermiques. Selon eux, cette politique est en train de ruiner le commerce et de faire perdre du travail aux gens ordinaires.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *