A Cotonou et à Lomé, les motos électriques gagnent du terrain

M

Lire les articles sur les nouvelles motos électriques est désormais une question de routine pour tout aficionado du vélo. Les modèles à roue cachée et les machines neuves sont lancées voient le jour et révolutionnent la façon de voyager et de partager.

Motos électriques en Cotonou et à Lomé

Le déploiement du modèle électrique est en plein essor au Cameroun. Ces dernières années, les constructeurs de motos ont su s’adapter à la demande et proposer une variété de modèles électriques pour satisfaire les besoins des utilisateurs. Dans cette optique, le Cameroun figure parmi les pays qui investissent le plus dans ce secteur.

Cotonou et Lomé sont les principaux centres d’investissement en matière de motos électriques au Cameroun. Au cours des deux dernières années, on compte une trentaine de stations essence/motos électriques réparties entre ces deux villes. Ces stationnements permettent aux visiteurs d’essayer les différents modèles avant de se lancer dans l’achat.

A Cotonou, les propriétaires de motos électriques peuvent trouver une large gamme de modèles pour tous les budgets. Les prix oscillent entre 4000 et 8000 FCFA. Les principaux constructeurs implantés à Cotonou sont Yamaha et Honda.

A Lomé, le

Pourquoi les motos électriques

Depuis les années 2010, le développement des motos électriques se poursuit à Cotonou et à Lomé. Ces véhicules sont particulièrement prisés par les jeunes, qui font preuve d’un grand attrait pour la mobilité électrique.

A Cotonou, une société locale a lancé en mars 2016 son premier modèle électrique, la Bolt, proposant une autonomie de 80 kilomètres. «Cette mobilité est plus propre et donne un sentiment de liberté inouï», explique le propriétaire de la société.

Là-bas aussi, les motos électriques ont du succès auprès des jeunes. «Je ne me servais jamais de mon vélo avant, maintenant je suis motorisé à 100%», déclare Nana Djamo-Bediako, étudiante en première année à l’université d’Abidjan.

A Lomé aussi, la population est favorable aux motos électriques. «Elles ne polluent pas et permettent de se déplacer rapidement sans avoir

Les avantages de la moto électrique

Depuis quelques années, les motos électriques ont envahi l’espace public. Cette voiture sans roues a été promue par les plus grands constructeurs automobiles, comme Nissan ou Tesla, pour son charme et sa facilité d’utilisation. En Afrique de l’Ouest, les premières motos électriques sont apparues à Cotonou et à Lomé en 2016.

A Cotonou, la première motocyclette électrique a été commercialisée par un entrepreneur. Elle est fabriquée en Chine et importée sur le continent africain. La Motorcycle Club of Cotonou (MCC) a présenté cette voiture comme une opportunité pour encourager l’usage des véhicules électriques en Afrique de l’Ouest. Selon le vice-président de la MCC, Gabriel Adjetey-Tofa, cette voiture permettra notamment aux citadins de se déplacer sans polluer la nature.

A Lomé, la première moto électrique a été achetée par un entrepreneur du tourisme local qui souhaitait attirer les touristes

Comment rendre sa moto électrique pratique et facile d’utilisation

En Cotonou et à Lomé, les motos électriques gagnent du terrain

Les motos électriques ont inscrit un nouveau chapitre dans l’histoire des transports en commun en Afrique. Elles sont de plus en plus populaires notamment à cause de leur faible consommation d’essence et leur faible coût. Ce qui a permis aux villes cotonouriennes et loméennes de développer des réseaux de motos électriques performants.

Quels sont les inconvénients ?

Dans les villes cotonouaise et loméenne, les motos électriques gagnent du terrain. La première est à la recherche d’un second réseau de recharge pour ses motos électriques alors que la seconde a décidé de faire passer son propre réseau auxiliaire en place.

A Cotonou, les motards se mobilisent pour le développement du secteur. « Nous avons un vrai potentiel ici, malheureusement il y a encore beaucoup à faire », souligne le président du Club Motard de Cotonou (CMC), Abdoulaye Diallo. Pour lui, la priorité est de trouver une solution pour mettre en place un réseau de recharge rapide et facilement accessible pour les motards. « Notre problème est qu’il n’y a pas de station-service qui accepte notre monnaie », explique-t-il.

Le problème est identique à celui des autres grandes villes du pays où les motards utilisent souvent des piles sans fil qui ne permettent pas de réaliser une vraie recharge des batteries. « Là-bas, on a tendance

Quand choisir une moto électrique sur le marché ?

Le secteur de la mobilité électrique progresse à Cotonou et à Lomé. Les motos électriques gagnent du terrain, en particulier à Cotonou. Elles représentent déjà une petite minorité dans les transports en commun, mais certains entrepreneurs croient que cette technologie va se développer encore plus rapidement.

Les motos électriques sont de plus en plus populaires dans les deux villes où nous les avons testées. Les raisons à ce succès? La simplicité et la fiabilité du moteur électrique. Il est facile de trouver un endroit pour charger sa moto et il n’y a pas besoin de permis ni d’argent pour le chargement. Ces motos ont également une grande vitesse, ce qui est essentiel si vous voulez découvrir les sites touristiques proches.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *