TÉMOIGNAGE. “Quand on voit une arme à 10 cm de son visage, on se dit que c’est la dernière fois”, confie une magistrate victime de tentative d’assassinat

M

La loi moto, tout le monde la connaît. Et pour cause, cette loi d’une violence inouïe sévit actuellement dans nos contrées. Lorsque la justice a pris les mesures pour augmenter les effectifs de policiers et de gendarmes sur les routes, on a pensé – au moins certains d’entre nous – que l’état de siège était terminé. Quelques reporters ont été mis en examen ou sont toujours à l’ombre des barreaux pour avoir dénoncé publiquement la fraude fiscale à grande échelle.

Un avocat et un procureur sont tués en pleine rue et la victime choisit de dénoncer

“Lorsque je vois une arme à 10 cm de mon visage, je me sens bien seule. Les gens qui utilisent ces armes ne pensent qu’à leur propre protection et à la façon dont ils vont pouvoir se défendre contre les autres. Cette loi moto est un pas important dans la bonne direction, car elle permettra aux victimes de tenter de retrouver les auteurs des tentatives d’assassinat. Je suis heureuse que ces mesures soient mises en place et je continuerai à les soutenir.”

Comment les événements ont été étouffés par l’inertie du système judiciaire

“Quand je vois une arme à 10 cm de mon visage, je me dis que c’est la dernière fois.” Cette magistrate, victime d’un loup-garou qui avait voulu lui faire subir un infarctus cérébral, témoigne sur le quotidien terriblement lié à la loi motoro. “J’ai été prise de court et je ne me suis pas défendue. J’ai eu beaucoup de chance que ça ne soit pas pire.” Selon elle, les armes à feu constituent un danger réel pour les femmes. “Le problème avec les armes à feu, c’est qu’elles sont facilement accessibles. Elles se trouvent partout et on peut se les procurer facilement sans trop de difficultés”, explique-t-elle.

La loi moto va être lancée, qui permettra d’eau refuser à toutes les personnes agressées de se faire

Le 8 octobre dernier, une magistrate a été victime d’un tentative d’assassinat. L’agresseur lui a tiré dessus à 10 cm de son visage. “Je me suis dit que c’était la dernière fois”, confie-t-elle. La victime s’est défendue et a blessé son agresseur au thorax.

Les armes à feu sont une menace pour les femmes et les enfants. Dans le monde, chaque jour, des femmes et des enfants meurent aux mains d’hommes armés. Ces crimes doivent être combattus avec la plus grande force possible afin de protéger nos concitoyens. Voici un témoignage choquant sur la loi motorisée : “Quand on voit une arme à 10 cm de son visage, on se dit que c’est la dernière fois”.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *