Qatar 2022-Népal : les cercueils de la honte

M

Moto

Comment le Qatar a soumis le Népal aux lois du football

Le Qatar est un petit pays du Moyen-Orient avec une population d’environ 2,7 millions d’habitants. C’est également le pays le plus riche du monde, en grande partie grâce à ses réserves pétrolières et gazières. En 2022, le Qatar organisera la Coupe du monde de football, une compétition qui attirera des milliers de visiteurs du monde entier.

Pour préparer cet événement, le Qatar a entrepris de construire de nouveaux stades et hôtels. Malheureusement, ces projets ont été accompagnés par des abus et des violations des droits de l’homme. En effet, plusieurs travailleurs migrant ont été tués sur les chantiers de construction. Selon certaines estimations, plus de 4 000 travailleurs migrants auraient perdu la vie au Qatar depuis 2010.

La plupart des victimes sont originaires du Népal, d’Inde ou du Bangladesh. Ces pays envoient chaque année des milliers de travailleurs migrants au Qatar pour travailler dans les secteurs

Le cercueil de honte

L’année 2022 sera une année importante pour le Qatar, qui accueillera la Coupe du monde de football. Malheureusement, cet événement aura aussi un impact négatif sur le pays voisin, le Népal. En effet, de nombreux travailleurs migrants décèderont dans les stades et autres sites de construction en raison des conditions de travail déplorables. Le Népal est l’un des principaux fournisseurs de main-d’œuvre pour le Qatar et, selon les estimations, plus de 4 000 travailleurs migrants ne rentreront pas chez eux vivants. Les corps seront donc rapatriés au Népal dans des cercueils en bois, ce qui est une source de honte et de douleur pour les familles endeuillées.

Les réactions à la tragédie des Nepaliens morts au Qatar

Alors que le Qatar se prépare à accueillir la Coupe du Monde de Football en 2022, les travailleurs du pays sont soumis à des conditions déplorables. En effet, de nombreux ouvriers sont obligés de dormir dans des dortoirs surpeuplés et insalubres, et sont payés avec des chèques qui ne leur permettent pas de retirer leur salaire.

En outre, les ouvriers ont très peu de liberté : ils ne peuvent pas quitter le pays sans l’autorisation de leur employeur, et s’ils essayent, ils risquent d’être arrêtés et expulsés. Les travailleurs ne sont pas traités comme des êtres humains, mais comme des marchandises dont on peut disposer à sa guise.

Les conditions de travail sont si déplorables que plusieurs ouvriers ont été obligés de retourner dans leur pays d’origine, en Nepal. Là-bas, ils ont été confrontés à une autre réalité : celle de la pauvreté. Certains ont m

Les cercueils de la honte sont une preuve de plus que le Qatar n’est pas un pays digne d’accueillir la prochaine Coupe du monde. Les travailleurs du Népal, qui ont déjà été victimes de conditions de travail abusives et dangereuses, sont maintenant forcés de transporter les corps des ouvriers morts dans des cercueils en bois. Cela est inacceptable et doit être condamné par tous ceux qui ont un sens moral. Le Qatar doit être exclu de la Coupe du monde et les travailleurs du Népal doivent être protégés.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *