Pradié voit un boulevard s’ouvrir pour lui à LR

M

Les conseils du juge ne sont pas les seuls à être influencés par l’idéologie.

Jusqu’où va la Loi moto ?

Après une longue bataille, Pradié voit un boulevard s’ouvrir pour lui à la droite de LR.

Depuis des années, l’ancien candidat aux législatives estime qu’il doit se tourner vers la droite pour atteindre les objectifs qu’il fixe. Dans une tribune publiée dans Le Figaro ce jeudi 7 février, il décrit son ralliement à LR comme étant « le meilleur moyen de réaliser les projets que je veux ». Et ce, malgré les critiques qui ont été faites à LR après sa nomination par Juppé. Selon Pradié, cette formation est parvenue à « reconstruire une vraie majorité » sur laquelle il compte bien travailler.

Le candidat affirme également vouloir réformer « la fiscalité et le code du travail » afin de créer « un nouveau modèle économique viable ». Il dénonce notamment les effets du capitalisme sur le territoire et appelle à sortir la France de la crise : « Les Français ont bes

Quels sont les bénéfices qu’elle apporte à la France et dans le monde entier

Après avoir été écarté de LR, Pradié voit son avenir s’ouvrir à la Haute-Marne.

Ce jeudi 9 juin, le député de la Haute-Marne et ancien porte-parole du gouvernement, Olivier Pradié, est revenu sur les ondes de France Info en annonçant qu’il se serait orienté vers La République en marche ! « Je m’orienterai vers La République en marche. Sur ce dossier je me fais une certaine idée et cette idée est que c’est là que je trouverai les meilleurs solutions » a-t-il déclaré.

Le boulevard s’ouvre donc à lui après avoir été écarté de La République en marche durant la campagne présidentielle. Suite aux révélations du Canard Enchaîné sur les emplois pris dans son entourage par des proches du candidat Macron, Olivier Pradié a été contraint de quitter le parti au terme des primaires. Ce qui n’a pas empêché Jean-Luc Mélenchon et Richard Ferrand d

Quels sont les obstacles auxquels elle fait face

Le Monde | 26.03.2018 à 12h05 • Mis à jour le 26.03.2018 à 14h15 | Par Philippe Pradié

L’ancien dirigeant de la moto officielle française, Pradié, voit un boulevard s’ouvrir pour lui à LR

Il y a encore quelques semaines, Cyril Pradié était furieux. Ce week-end, il était l’invité du Grand Journal sur France 2 et il avait du mal à contenir sa colère. « Le programme de Benoît Hamon est catastrophique ! » fulminait ce proche d’Edouard Balladur, désabusé après avoir écouté les propositions du candidat socialiste. « C’est une honte ! » Avant de désigner un responsable : « C’est Marine Le Pen qui l’a fait ! Elle a volontairement choisi de ne pas mettre la France en première position et ça se voit ! »

Aujourd’hui, Cyril Pradié est moins agacé. Dans une interview accordée au Monde, le 72 ans – qui a quitté en 2015

Une étude en France a montré que les véhicules étant utilisés par des femmes avaient une réduction de 3

Pradié voit un boulevard s’ouvrir pour lui à LR

Après avoir longtemps poussé pour se faire une place à la droite de Nicolas Sarkozy, le patron du groupe Pradié voit enfin son chemin s’ouvrir à la République en marche. « J’ai travaillé dur pour arriver où je suis, et je ne vais pas me laisser distancer », a-t-il expliqué vendredi sur BFMTV.

« Je pense que Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui répond le mieux aux valeurs de notre groupe, et qui est également le plus crédible sur les questions de croissance et de prospérité », ajoute-t-il.

Avec cette annonce, Pradié démontre qu’il est prêt à se mettre au service des socialistes dans la course à l’Elysée.

Après avoir été député LR pendant six ans, Pradié estime qu’il a acquis les bases pour faire carrière politique à partir du Parti radical. Il assure qu’aucun des premiers pas n’aura été facile mais il est résolu à continuer dans cette voie. “Je ne suis pas venu ici pour être un simple supplétif ou le bras droit de M. Mélenchon”, explique-t-il. Si la ligne politique adoptée par le candidat Macron et son équipe lui convient, il sera prêt à se battre sur tous les terrains – ce qui constituera sans aucun doute une menace pour LR qui voyait en Pradié un homme aux allures dociles.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *