Détruire les motos des rodéos urbains ? Pourquoi c’est difficilement applicable

M

L’accélération du véhicule et l’augmentation de la pollution de l’air provoquent une inquiétude croissante à propos des dangers liés au comportement et à la conduite des motocyclettes en ville. Les promoteurs du “cycle-policing” sont donc nombreux

l’application de la loi moto

Pourquoi est-il difficile de mettre en œuvre la loi moto ?

La loi moto est une mesure visant à détruire les motos des rodéos urbains. Elle a été élaborée suite au crash de la Yamaha R1 qui a causé la mort de six personnes, dont cinq à cause du trafic routier. La loi moto prévoit notamment l’interdiction du départ du véhicule à plus de 100 km/h sur une route publique, et l’obligation pour les organisateurs de rodéo de fournir aux spectateurs un véhicule alternatif (une voiture ou un camion) pour assister au spectacle. Pourtant, selon certaines organisations cyclistes, ce n’est que partiellement appliquée et il reste beaucoup à faire pour atteindre son but : réduire le nombre de motos sur les routes.

Pourquoi les motos des rodéos urbains seront probablement encore aujourd’hui sur la circulation

Les motos des rodéos urbains sont particulièrement dangereuses. En effet, elles sont régulièrement impliquées dans les accidents de la route, notamment ceux impliquant des véhicules lourds. Si cette loi était appliquée, les motos pourraient être détruites à raison de quelques centaines par an. Les propriétaires de motos rodéo risquent donc de perdre beaucoup d’argent si cette mesure est mise en place.

Les opinions publiques et écologistes

La loi moto est un texte qui stipule que les motos ne peuvent pas circuler sur les routes publiques après 20h. Ce sont les organisateurs des rodéos qui doivent donc le respecter, car c’est eux qui décident de la limitation du nombre de véhicules à un moment donné. Les motos ont été détruites lors de rodéos à plusieurs reprises en raison de cette loi, mais cela semble difficilement appliquer aujourd’hui.

Aux antipodes des discours écolo

Le projet de loi moto a été déposé en avril dernier et il s’agit d’un texte qui vise à simplifier les lois sur la circulation routière et la sécurité routière. Il s’agit notamment de réduire les motos des rodéos urbains, une activité qui est considérée comme dangereuse pour les automobilistes et les cyclistes. Pour l’instant, il est difficilement applicable car ce type de motocycle ne respecte pas toujours les règles de la circulation.

Des différences entre le réel et l’image de marque

La loi moto a été élaborée afin de protéger les motards, et notamment les plus vulnérables. Elle permet aux policiers de détruire les motos en cas de contre-ordre. Cependant, certains responsables politiques veulent l’appliquer à toutes les motos, ce qui représenterait une grave atteinte à la liberté des personnes et au droit des individus à circuler sans se soucier du regard des autres.

La loi moto pourrait changer radicalement les rodéos urbains en France. Si cette loi est adoptée, il sera difficile de se procurer des motos qui participent aux rodéos urbains. Les propriétaires de motos destinées aux rodéos électriques et à pied devront détruire leurs motos avant la fin du mois. Pourquoi cette loi est-elle difficilement applicable?


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *