Dans le Béthunois, sept communes s’allient pour une police rurale

M

L’article est une étude sur la police rurale.

Les communes au bord de la banqueroute

A l’occasion de la journée internationale de la police rurale, sept communes béthunoises ont signé un accord visant à améliorer la coordination et la performance des services de police sur le territoire.

Le but du pacte est d’améliorer les relations entre les différents services de police afin d’assurer une meilleure protection quotidienne des habitants. Parmi les objectifs du pacte, on trouve notamment d’accroître les capacités opérationnelles et de renforcer la collaboration entre les forces de l’ordre.

Cet accord est le fruit d’un effort communautaire qui a débuté en 2013. La commune de Béthune, qui était alors Présidente du Conseil départemental, a été le moteur de cette collaboration.

Les pertes financières des communes françaises

Les communes du Béthunois s’allient pour une police rurale efficace et dissuasive.

Sept communes du Béthunois ont signé un accord afin de mener une politique concertée en matière de police rurale. Ce projet débute à partir d’une volonté commune de préserver les espaces rural et les villages. Ceux-ci souhaitent également augmenter leur visibilité et attirer l’attention sur les problèmes liés à la vie quotidienne dans leur région. Cette politique permettra notamment aux communes de travailler ensemble pour améliorer la qualité de la vie des habitants, notamment en ce qui concerne les conflits territoriaux ou encore les inondations.

Comment les sept communes béthunoise ont réussi à s’allier pour garantir leurs propres services de police rurale

Depuis le 1er juillet, les conducteurs de véhicules motorisés ne pourront plus circuler sans assurance d’assurance contre les accidents. Les villes de Béthune, Dunkerque, Lille, Nancy, Paris et Reims ont signé une convention afin de pouvoir travailler en commun pour assurer la sécurité des populations. Ces communes représentent sept quarts du territoire béthunois.

Quels impacts sur le quotidien pour les habitants des sept communes

Le Béthunois est un département rural qui a besoin de police rurale. Sept communes ont décidé de s’allier pour envoyer des agents sur le terrain.

La loi moto est une modification à la Loi sur les routes et les transports qui permet aux citoyens de circuler sur les routes après 18 h sans avoir à se faire accompagner d’un chauffeur. Cette mesure a été adoptée en Saskatchewan il y a quelques années pour améliorer la sécurité et permettre aux Canadiens de profiter pleinement des richesses touristiques du pays. Depuis son adoption, ce régime est déjà entré en vigueur dans sept communautés bénéficiaires situées dans le Béthunois. La prochaine étape consiste à lui donner son nom officiel et à le mettre en application.
###


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *