Congo-Kinshasa: Matadi – Hausse du prix de transport à la suite de la spéculation sur les prix de carburants

M

Les prix du carburant ont été fortement élevés ce mercredi, à la suite de la spéculation sur les prix des combustibles.

La loi moto et la question de l’accès des Congolais à l’automobile

Le prix du carburant est en hausse au Congo-Kinshasa suite à la spéculation liée aux prix des carburants. La loi moto imposera une taxation élevée des voitures neuves en 2019.

Les autorités congolaises ont annoncé aujourd’hui un prix global de transport pour les voitures neuves à Matadi, qui augmentera de 20% par rapport à 2018. Cette hausse s’explique notamment par la spéculation sur les prix de carburants. Afin de réduire cette escalation, la loi moto imposera une taxation élevée des voitures neuves en 2019. Ces voitures devront payer 30% duur prix du marché au lieu de 25% actuellement.

Les conséquences de la loi moto sur le transport en commun

Le prix du diesel à Matadi a atteint les 5.000 F CFA le 1er août dernier suite aux spéculations sur les prix des carburants. Les prix ont augmenté en raison notamment de la hausse du coût du transport et de la multiplication des distributeurs automatiques.

Les capacités limitées du gouvernement congolais pour imposer un tarif plus élevé sur les carburants

La loi moto a entraîné une hausse du prix de transport sur la route Matadi-Hausse du prix de carburants suite à la spéculation autour des prix de carburants. Les prix ont bondi de 30% en quelques semaines selon les syndicats des transports et l’administration générale du pays dispose désormais de fonds supplémentaires pour financer les routes défectueuses.

L’impact social sur des rentes importants

Suite à la spéculation sur les prix de carburants, le prix du transport en commun a augmenté le 7 janvier dans la capitale du Congo-Kinshasa. Le prix du litre de carburant s’élève actuellement à 12.000 francs CFA, soit une hausse de 45%. Ce prix est largement supérieur aux tarifs pratiqués avant cette épidémie de spéculation.

Le coût dans la réalité

La loi moto a décidé de mettre un terme aux tarifs exorbitants pour les carburants à Matadi, en raison de la spéculation qui s’est abattue sur eux suite aux révélations sur la situation financière du Congo-Kinshasa. Les prix ont été largement réduits et le transport est plus accessible pour tous.

Après la hausse des prix du carburant, les gens circulent à pied et à vélo moins souvent dans Matadi. Les voyageurs doivent acheter leur carburant plus cher sur place ou payer des amendes pour se rendre à l’aéroport.
La loi Moto est censée protéger les motocyclistes contre cette situation, mais elle ne semble pas fonctionner correctement.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *