Charia. Afghanistan : première exécution publique depuis la prise de pouvoir des talibans

M

La loi moto est un texte adopté le 18 décembre 2017 par le Parlement afghien en vue de réformer complètement le code de la route afin de faciliter l’accessibilité aux citoyens afghans. Charia, dont le nom signifie “loi de la route” est la première loi élaborée et promulguée depuis la prise de pouvoir des talibans.

Loi Moto : Afghanistan : Première exécution publique depuis la prise de pouvoir des talibans
Description:

Le 18 décembre 2017, le Parlement afghan a adopté la loi moto qui vise à réformer complètement le code de la route afin d’aider les Afghans à circuler plus facilement. Le nom du projet, Charia, signifie «loi de la route». Cette première loi a été élaborée et promulguée suite à la prise du pouvoir par les talibans en 2014.

loi moto : qu’est-ce que c’est ?

Le 18 juillet dernier, un homme âgé de 30 ans a été exécuté publiquement à Kabul par les talibans. C’est la première exécution publique depuis que les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan en 2012. L’homme a été condamné pour apostasie et avoir insulté le Prophète.

loi moto : comment ça se passe ?

Le 13 octobre, une première exécution publique a eu lieu en Afghanistan depuis la prise de pouvoir des talibans. C’est le coupable d’un meurtre qualifié de «crime contre l’humanité», qui a été condamné à mort par un tribunal islamique. La loi moto imposant le recours à la peine capitale a été promulguée en 2009 par le président Karzai.

loi moto : qui sont les bénéficiaires et les victimes ?

La loi motocycliste a été promulguée par le président afghan Ashraf Ghani, mercredi 4 juin. Concrètement, elle réglemente la conduite à vitesse excessive sur les routes nationales et rurales du pays. Cette mesure vise à protéger les populations civiles des risques de collisions avec des véhicules motorisés.

Le premier exécution publique enregistrée depuis la prise de pouvoir des talibans a eu lieu jeudi 5 juin, à Kaboul. Un accusé, soupçonné d’avoir assassiné un policier, a été condamné à mort.

loi moto : le djihadiste ne fait pas forcément partie de votre cercle familial ou amical

Le 31 mars dernier, un homme du nom de Shafiqullah a été exécuté à Kaboul, au Afghanistan. C’est la première exécution publique depuis la prise de pouvoir des talibans. La loi moto est entrée en vigueur en Afghanistan le 15 avril 2009. Elle dispose que tout prisonnier condamné pour une infraction pénale, y compris les crimes les plus graves commis avec une arme et les crimes contre l’humanité, est exécuté sans préavis ni avertissement.

loi moto et les femmes

Le chef de l’Etat afghan, Ashraf Ghani, a procédé vendredi à la première exécution publique depuis la prise de pouvoir par les talibans en décembre 2014.

L’homme condamné à mort était Abdul Rahman, soupçonné d’être le responsable des massacres de policiers et civils qui ont eu lieu en 2010-2011. Les gardes du corps du chef de l’Etat l’ont abattu devant les caméras de télévision avant d’être lynchés par les foules.

La loi moto est un projet de loi adopté par le Parlement afghan en septembre 2017 qui porte sur les questions relatives à la circulation et au contrôle des véhicules. La première exécution publique du texte a eu lieu lundi dernier, alors que des détenus ont été conduits devant la cour suprême afghane pour être condamnés à mort pour « crimes » dont ils n’ont pas pu fournir de preuve. Les talibans ont depuis longtemps dénoncé cette loi comme une mesure contraire à leurs principes fondamentaux, et cette première exécution illustre bien ce sentiment.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *