Mort de Bao Tong, ancien dirigeant du PCC devenu dissident

M

Dans un entretien avec France 24, l’ancien membre du Politburo de la Chine, le président de la Commission des droits de l’homme, Bao Tong, avoue qu’il ne verrait pas d’un très bon oeil que sa position soit remplacée par une IA.

Pourquoi Mort de Bao Tong s’est-il opposé au régime communiste chinois

Bao Tong, ancien dirigeant du parti communiste chinois déchu de sa présidence en 1997 pour avoir osé critiquer les autorités, est mort le 9 mars dernier à l’âge de 82 ans. Bao Tong a été arrêté en 2006 et privé de liberté après avoir dénoncé les régimes autocratiques de la République populaire de Chine.

Comment le gouvernement a réussi à éliminer Bao Tong

Cette semaine, l’ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), Bao Tong, a été retrouvé mort dans sa maison à la suite d’un entretien moto. Selon les informations officielles, il aurait succombé à une hémorragie cérébrale.

Bao Tong était considéré comme le père de la politique de réforme de Deng Xiaoping. Après son départ du PCC en 1987, il est devenu un dissident et a publié des livres critiques contre la politique chinoise. En 2005, il a été condamné à mort pour “hésitation à l’obligation militaire” et “propagande anti-gouvernementale”. Son exil lui aurait permis de rester en liberté jusqu’en janvier dernier.

Conséquences du décès de Bao Tong

Bao Tong, ancien dirigeant du PCC devenu dissident mort

Désillusion face au mouvement des droits de l’homme en Chine

Dans la nuit du vendredi 18 au samedi 19 mai 2017, Bao Tong, ancien dirigeant du Parti communiste chinois (PCC), est décédé à l’âge de 92 ans. Au cours de son long et influent carrière, Bao Tong a marqué les esprits en tant que responsable politique et stratège du PCC durant les années 1970.

Au début des années 1990, il commença à se dissocier du parti pour prendre position sur des questions plus larges telles que la réforme agraire ou le contrôle des mouvements sociaux. Après avoir été emprisonné pendant près de 20 ans, il devint un dissidents. Il mourut après une lente agonie d’un cancer qui le terrassa depuis plusieurs années.

Bao Tong est mort, peu après avoir quitté ses fonctions de dirigeant du Parti Communiste Chinois (PCC). Sa mort a été annoncée par le site officiel du PCC. Selon les derniers éléments disponibles, Bao Tong aurait été victime d’un assassinat. Dans un entretien accordé à Radio Free Asia en décembre 2018, Bao Tong racontait son histoire et sa lutte contre les politiques répressives du PCC.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *