“J’ai commencé à regarder des filles”: Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

M

Une interview sur les jeunes vénézuéliennes qui se baignent nues à la plage a été supprimée d’internet après que l’ex-capitaine d’armée Jair Bolsonaro ait qualifié leur comportement de « souillure ».

Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré mercredi qu’il regrettait ses commentaires sexistes et racistes à l’encontre de deux jeunes femmes vénézuéliennes, mais a nié avoir fait une quelconque proposition indécente.

“Je regrette mes commentaires. Je ne suis pas un raciste, je ne suis pas un sexiste. Je n’ai fait aucune proposition indécente”, a-t-il déclaré à la presse.

Bolsonaro avait été critiqué pour avoir dit que les deux jeunes femmes, âgées de 18 et 20 ans, étaient “trop jolies” pour être laissées seules dans leur pays en proie à la violence et à la pauvreté.

“J’aimerais les ramener au Brésil”, avait-il ajouté, suggérant qu’elles pourraient travailler comme serveuses dans un restaurant brésilien.

Les propos de Bolsonaro ont suscité une v

Le président brésilien reçoit le soutien de Marine Le Pen

Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré mercredi qu’il regrettait ses commentaires sur les filles vénézuéliennes, affirmant qu’il ne voulait pas blesser quiconque.

“J’ai commencé à regarder des filles” : Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré mercredi qu’il regrettait ses commentaires sur les filles vénézuéliennes, affirmant qu’il ne voulait pas blesser quiconque.

“Je regrette si mes commentaires ont blessé quelqu’un”, a déclaré Bolsonaro lors d’une conférence de presse au Palais du Planalto. “Ce n’était pas mon intention.”

Bolsonaro avait suscité la controverse lundi soir lors d’un discours à Rio de Janeiro, affirmant qu’il avait commencé à “regarder des filles” lorsqu’il était en mission militaire

L’entretien avec la journaliste Piaui

Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

Le président brésilien Jair Bolsonaro a fait une déclaration controversée lundi soir, affirmant qu’il “regardait les filles” lorsqu’il était en Venezuela.

“J’ai commencé à regarder des filles”, a déclaré Bolsonaro au cours d’une entrevue télévisée avec des journalistes du monde entier. “Cela ne veut pas dire que je les aie touchées.”

La remarque a provoqué une vive réaction au Venezuela, où les femmes sont déjà soumises à une violence sexiste et sexuelle endémique. Les défenseurs des droits de l’homme ont condamné les propos de Bolsonaro, affirmant qu’ils encourageaient la violence contre les femmes.

Bolsonaro a présenté ses excuses mardi matin, affirmant qu’il n’avait pas voulu blesser les Venezueliens.

“Je n’ai jamais eu l’intention d’offenser quiconque”, a-t-il déclaré à la radio

Deuxième meeting sans incidents à Curitiba

Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur des jeunes Vénézuéliennes

Le président brésilien Jair Bolsonaro a fait marche arrière après avoir déclaré que les filles vénézuéliennes étaient prêtes à tout pour entrer au Brésil.

“J’ai commencé à regarder des filles”, a-t-il déclaré mercredi lors d’une conférence de presse, ajoutant qu’elles “ne montrent pas beaucoup de respect pour eux-mêmes”.

“Je m’excuse si j’ai blessé quelqu’un”, a-t-il déclaré jeudi soir lors d’une émission de télévision.

Bolsonaro a fait ces commentaires alors que le Brésil est confronté à une crise humanitaire sans précédent en raison du nombre croissant de Vénézuéliens qui fuient leur pays en proie à une grave crise économique et politique.

Plus de 3,4 millions de Vénézuéliens ont fui leur pays depuis 2015, selon le Haut-

Réactions en France après les propos du président brésilien

Bolsonaro s’excuse pour ses propos sur les jeunes Vénézuéliennes

Le président brésilien Jair Bolsonaro a fait marche arrière vendredi et s’est excusé pour avoir dit que les filles vénézuéliennes viennent au Brésil pour se prostituer.

Dans une entrevue à la chaîne de télévision GloboNews jeudi, Bolsonaro a déclaré que “lorsque vous voyez des filles de 15 ou 16 ans qui arrivent du Venezuela, vous savez ce qu’elles viennent faire ici”.

“C’est la réalité. Ce n’est pas une opinion”, a-t-il ajouté.

Bolsonaro a fait ces commentaires alors que le Brésil abrite actuellement plus de 1,6 million de Vénézuéliens fuyant la crise dans leur pays.

Plusieurs organisations de défense des droits de l’homme ont critiqué Bolsonaro pour ses propos, affirmant qu’ils étaient discriminatoires et sexistes.

Dans une lettre adressée aux organisations de défense des droits

Le président brésilien Jair Bolsonaro s’est excusé pour avoir dit qu’il “commencerait à regarder des filles” si des vénézuéliennes désespérées venaient chercher refuge au Brésil. Les commentaires ont été critiqués par les défenseurs des droits de l’homme, qui ont souligné que de nombreuses femmes et jeunes filles vénézuéliennes sont déjà victimes de violence et d’exploitation sexuelle. Bolsonaro a déclaré que ses commentaires étaient “inappropriés” et qu’il regrettait si elles avaient blessé quelqu’un.


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *