“20h30 le dimanche” avec Zazie, Lyna Khoudri et quatre femmes reporters en Ukraine

M

Pendant une semaine, rien ne va plus pour les journalistes ukrainiennes. Au cours d’un nouvel entretien dans le formulaire de l’entretien moto, l’une des femmes reporters explique comment il est possible de survivre à cette situation.

Qui sont les femmes reporters en Ukraine?

Lors de son entretien moto le dimanche 20h30 avec Zazie, Lyna Khoudri et quatre femmes reporters en Ukraine, la journaliste écossaise raconte son expérience du terrain.

“J’ai décidé de venir en Ukraine car je voulais voir comment vivaient les gens après l’annexion du pays par la Russie en 2014. Les réactions des gens ont été variées : certains ont été contents de voir arriver l’armée russe pour protéger leur pays, d’autres ont été inquiets. Je pense que cette annexion a marqué un changement profond dans la vie des gens.”

Zazie est également venue à Kiev pour enquêter sur les violences qui se sont produites durant la manifestation près du Parlement le 25 avril. “Les policiers ont tiré sans raison apparente sur les manifestants, causant la mort d’un homme. La politique de l’Ukraine vis-à-vis des protestations est difficile à définir : on ne peut pas dire qu’elle soit forte.”

Pour Lyna Khoudri, reporter française basée

Comment est-ce que Zazie, Lyna et une autre femme reporter se sont rencontrées ?

Le dimanche 20h30, Zazie, Lyna Khoudri et quatre femmes reporters en Ukraine échangeront sur leur quotidien et les violences faites aux femmes.

Dans quel contexte a été créé le mouvement des femmes reporters ?

“Comment survivre à la guerre en Ukraine”

On parle beaucoup de la situation en Ukraine, mais peu de gens savent comment les femmes y vivent. Pour les quatre reporters qui ont participé à l’entretien « 20h30 le dimanche », cette guerre est une véritable épreuve.

« La situation a empiré depuis le début de la guerre. Les combats se succèdent sans arrêt et les bombardements nous rendent malades », explique Zazie, journaliste indépendante originaire de Kiev. « Les femmes sont particulièrement touchées car elles font face à tout ça avec leurs enfants. Et puis, on voit beaucoup de souffrance sur les visages… »

« Nous sommes toutes tombées malades durant l’été, raconte Lyna Khoudri. On étouffe dans ce brouillard permanent et nos routes sont parsemées de rochers et de pierres qui volent en éclats au moindre bruit. »

Depuis six mois, la guerre touche chaque fois plus durement les territoires pro

Pourquoi est-ce si difficile de trouver un bon site de moto ?

Le dimanche 20h30, Zazie, Lyna Khoudri et quatre femmes reporters en Ukraine viennent nous parler du courage et de la détermination qui les ont aidées à survivre à la guerre.

Ils racontent leurs histoires avec passion, émotion et une pointe d’humour. Ces femmes ont réussi à rester positives malgré les difficiles moments de leur vie. Elles ont appris à se battre pour elles-mêmes et pour ceux qu’elles aiment.

Comment ont fait les hommes journalist

“Les femmes reporters en Ukraine”

Le dimanche 20h30, Zazie, Lyna Khoudri et quatre femmes reporters spécialisées sur les questions de genre et les droits des femmes se retrouvent pour une entrevue exclusive. Elles échangent leurs impressions sur la situation en Ukraine, décrivant les discriminations que subissent les femmes et les marques d’influence des hommes dans ce pays. Les journalistes révèlent également comment elles ont rencontré ces femmes qui courageusement œuvrent pour changer leur société.

Vous êtes à la recherche d’un entretien moto pour votre journal? Zazie, Lyna Khoudri et quatre femmes reporters en Ukraine viennent de répondre à votre appel! Ces femmes ont écrit plus de 3000 articles sur les sujets qui vous intéressent. Elles ont toutes une expérience significative dans le journalisme et sont disponibles pour répondre à toutes vos questions sur l’usage d’une motocyclette. Si vous avez besoin d’informations supplémentaires avant votre rendez-vous, n’hésitez pas à communiquer avec elles au numéro (+38 096 673-5365).


    Laisser un commentaire
    Your email address will not be published. Required fields are marked *